Escapades parfumées à Paris – 1

Je n’suis pas parisienne, ça me gêne, ça me gêne…

Mais je ne vais quand même pas trop me plaindre parce que depuis 2 ans et demi j’ai quand même la chance d’habiter suffisamment près de Paris pour me permettre des petites demi-journées ou soirées parfumées en fort bonne compagnie !

(Bon je consulte toujours les plans de la ville et du métro avant de m’aventurer dans la capitale, j’ai encore des réflexes de provinciale)

Ces 2 derniers samedi, j’ai donc retrouvé quelques-uns mes comparses de BT dans l’unique but d’éduquer mon petit museau…

Un petit tour, d’abord chez Jovoy, qui commence à devenir notre antre et point de rendez-vous (on ne risque pas de s’y ennuyer en cas de retard des autres !), puis vers Saint-Germain des prés, où nous avions rendez-vous à la boutique du Labo, maison que j’affectionne, vous devez vous en douter…

Bon, on ne venait pas pour la déco, mais il faut reconnaître qu’elle est sympa… Ainsi que le vendeur qu’on a un peu chamboulé en déboulant à 7 dans sa petite boutique.

20150215-133547.jpg

20150215-133625.jpg

 

Je vous avais déjà parlé du Labdanum 18, l’un de mes chouchoux, et d’Ambrette 9… Je suis tombée en amour de Benjoin 19, qui est en fait un encens (les noms reflètent rarement l’odeur chez Le Labo, j’apprécie la blague pour ma part…), mais vendu uniquement à Moscou (c’est un exclusif). En revanche, on peut y mettre le nez dans la boutique. J’aime aussi beaucoup leur Patchouli 24 qui a des airs de thé fumé façon « Grand Caravane » (il ressemble un peu à la XIIIe Heure de Cartier).

Ensuite, nous avons fait un tour au Bon Marché, qui rassemble de nombreuses marques de niche… L’occasion de remettre le nez sur les Frédéric Malle (sachez-le, ils y sont en accès libre, c’est rare pour la marque), Miller Harris, Tom Ford et j’en passe, et de découvrir Santa Maria Novella dont j’ai particulièrement apprécié un petit dernier qui s’appelle Cala Rossa !

J’adore ces rencontres-là… Même si on commence à se connaitre, il y a assez souvent de nouvelles têtes, et l’échange est toujours intéressant : on n’a ni les mêmes goûts, ni les mêmes ressentis, et parler autour d’un même parfum enrichit beaucoup la perception !

20150215-133654.jpgDe haut en bas et de gauche à droite : Galbanum, Corto-maltese, Poppysatis, Euskalpyth, Potra et moi (et la preneuse de photo c’était Lizzie)… Comment ça ils ont des noms bizarres mes copains ? 😀

La semaine dernière, c’était le grand retour dans notre secteur favori, celui des grands magasins (Printemps et Lafayette à Haussman). Et quelques découvertes de plus… La suite au prochain numéro !

 

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s