Archétypes

Un petit mot pour quelques excuses, d’abord, pour mes lecteurs fidèles… Les mois passent et je n’écris pas. La faute à un nouveau boutlot, très prenant et très satisfaisant intellectuellement, mais qui ne me laisse pas beaucoup de temps libre pour mes divagations et explorations parfumées. Sorry, sorry…

Mes errances aujourd’hui, comme souvent, m’attirent plus vers les jeux vidéos, ces extra-mondes si faciles à atteindre, évasions instantannées vers d’autres univers, qui paraissent quelquefois plus reposants que la vraie vie (au moins, le zombie qui t’attaque est un ennemi facile à identifier, et à terrasser… plus difficile de désactiver un cheffaillon seulement préoccupé par son avancement perso – chef, si tu me lis, je parle pas de toi :D).

Aujourd’hui ma main s’est portée vers un parfum que je ne mets plus que rarement, que j’adore pourtant, mais qui me correspond assez peu, en fait. Certains savent mon attirance / répulsion pour les fleurs blanches, ces capiteuses qui sont si femme que je ne les ose que rarement.

Le lien, me direz-vous, entre ces deux univers ?

C’est l’archétype. La personna fantasmée que j’incarne dans les jeux vidéo. Je peux y être tout ce que je ne suis pas : mate de peau, blonde, pourvue d’avantages généreux, pas frileuse… Cette personna, sans conteste, porte Mayotte, de Guerlain 🙂

 

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Madeleines de Proust. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s