Université d’été à l’ISIPCA – Introduction

Hé oui, je l’avoue, je suis au beau milieu des 15 jours les plus passionnants de ma vie, en tout cas du point de vue de mon intérêt pour les parfums.

Il s’agit d’une formation qui est ouverte à tous (au budget près : 3200 euros pour 10 jours !), et qui permet de brosser au novice (qui l’est rarement complètement, reconnaissons-le), comme à l’amateur éclairé, le tableau de l’univers de la parfumerie. Cette formation est organisée par l’Ecole de référence dans le domaine, l’ISIPCA de Versailles (il en existe d’autres, mais celle-ci est le seule école « institutionnelle » et a formé la plupart des nez actuels)

Cette première semaine, nous avons donc commencé par l’Histoire de la parfumerie, par deux intervenants passionnés et passionnants, Annick Le Guérer (auteur de nombreux bouquins comme « le parfum des origines à nos jours) et Yohan Cervi (contributeur sur auparfum et master es vintage). Une petite visite chez Givaudan, et puis 3 jours et demi de formation labo / salle, sur la parfumerie fine, animés par Pierre Bénard, de Osmoart, qui est parfumeur à Grasse, et puits de science dans son domaine.

Un premier bilan, rapidement, parce que j’avoue qu’avec la chaleur inouïe de cette semaine, je suis un peu vannée.

La première chose, remarquée hier, et ce matin, c’est que ma capacité d’olfaction dans mon univers ordinaire s’est carrément affinée. Repassant devant mon test de l’iris gris, sans rouvrir mon décant, je sens à nouveau la C14. Je sens le foin dans l’herbe coupée mise en tas par mon homme. Je sens le musc blanc dans les cheveux de ma fille après son bain. Surtout, ce qui est intéressant, c’est que chaque odeur me « saute au nez » et active ma réflexion autour de ça (au moins, le mécanisme de reconnaissance de l’odeur). Et je me rends compte que dans la vie de tous les jours, je rate probablement plein de trucs, je passe outre… Quel bonheur d’être « éveillée » de cette façon !

La deuxième chose, c’est que j’ai eu l’impression sur le moment que je me remettais surtout des choses en mémoire ; mais en fait, je pourrais compléter chacun de mes articles précédents d’éléments nouveaux. J’ai donc appris beaucoup !

La troisième chose, c’est que toutouiller les parfums, ça me plait ! J’avais un doute, je ne l’ai plus !

A suivre, pour des posts un peu plus détaillés sur certains aspects de la formation !

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Matières premières, Summer school. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Université d’été à l’ISIPCA – Introduction

  1. Laure B. dit :

    Super idée Carole de nous faire partager ta formation ! Je vais te suivre dans ton parcours.

    J'aime

  2. Axelle dit :

    Sympa ! J’attends la suite. En espérant que vous aurez moins chaud !

    J'aime

  3. A la rose dit :

    Oui, super et vivement la suite ! Je suis sûre que tu finiras par composer tes propres parfums.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s