Le café

Ah, l’odeur du café… Ou plutôt, les odeurs du café…

D’aussi loin que je me souvienne, il y a toujours eu par moments, dans ma ville natale, des bouffés de café cramé qui flottaient… Le Havre est périodiquement, étonnamment (1), parfumé au café.

E5KMvPp9SsCnqmEGUwAS_2014-08-10 12.56.40 1

Cette odeur de café brûlé, ce n’est pas l’odeur de ma tasse, c’est une combinaison un peu âcre, un peu aromatique, et évidemment très fumée, des grains qu’on torréfie. Ma première odeur de café…

Gamine j’adorais les éclairs ou les religieuses au café, aussi. Rien à voir avec l’odeur précédente, nous sommes d’accord. Le « goût café » très sucré qu’on trouve dans les desserts occidentaux n’a que peu de points communs avec le grain.

Quand à l’odeur de ma tasse… Synonyme de la pause boulot, de la sieste de ma fille le week-end, donc, soyons réalistes, d’un peu de glandouille…

photo-1422433555807-2559a27433bd

Je pense que sentir l’odeur du café libère chez moi une bonne dose d’endorphines, cette hormone du plaisir…

Et vous, vous aimez ?

(1) Pas si étonnant que ça, en fait… Il y a quelques brûleries de café en ville 😉 
Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Madeleines de Proust, Matières premières. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le café

  1. Laure B. dit :

    A vrai dire, j’adore l’odeur du café, mais moins son goût…je ne saurais dire pourquoi…

    J'aime

  2. erynie_cle dit :

    Merci beaucoup Carole pour ce bel article!

    Tiens, un souvenir que je partage, moi aussi…

    Il y avait un minuscule torréfacteur, dans la petite ville où j’ai grandi. Cette odeur de café brulé, elle m’a poursuivi pendant presque 18 ans, chaque jour où je passais devant sa boutique pour me rendre à l’école/collège/lycée. Et voilà une odeur qui me manque…

    Ça doit être le cas pour beaucoup de monde aussi, vu le nombre de parfums au café sortis ces derniers mois… 😉

    Par contre, pour moi, l’odeur de glandouille c’est plus celle du (des) thé(s). Bah, oui : c’est plus long à préparer, je n’en bois jamais le matin, je le réserve aux moments où je prends le temps… Et ça fait rudement du bien!

    J'aime

  3. Isabelle dit :

    L’odeur du café qu’on torréfie, c’est très particulier, et moi aussi ça me ramène à des souvenirs d’enfance … C’est une odeur que je ne sentais jamais dans ma campagne, par contre dans le village de Savoie où nous allions passer une semaine chaque hiver, il y avait une épicerie où l’on torréfiait le café. A peine arrivée là-bas, j’avais hâte d’aller à l’épicerie rien que pour sentir cette odeur …
    Le café en tasse, c’est différent, quel que soit le mode de préparation. Ma grand mère avait une de ces cafetières en fer-blanc qu’elle laissait au chaud sur le coin du fourneau toute la journée, le café fait le matin durait jusqu’à la collation de cinq heures, là aussi l’odeur emplissait la maison, mais j’aimais moins. Et longtemps, l’odeur du café au lait m’écoeurait, tout comme les religieuses ou éclairs au café. Difficile, même encore maintenant, de me faire manger un gateau parfum café, alors que je bois des expresso toute la journée …
    C’est curieux qu’en pâtisserie et en confiserie, on ne parvienne pas à bien rendre le gout du café (sauf dans le tiramisu, mais là c’est différent, le gateau a trempé dans le café)
    Quand au parfum, on trouve de tout, du café vert, du noir, du au lait – plus ou moins bien accompagné, plus ou moins sucré, …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s