L’été en douce : Parfum de bonheur

On m’a demandé récemment dans un questionnaire « Associez-vous une odeur à un moment de bonheur particulier ? »… Je n’ai su quoi répondre. Et puis ce matin, j’ai mis l’Eté en Douce, et ce parfum correspond pour moi, non à un moment, mais à une époque particulière de bonheur.

L’année 2011 avait été difficile pour moi, personnellement et professionnellement… Elle s’est néanmoins terminée sur une note très heureuse, puisque je suis tombée enceinte en fin d’année. En 2012, on a tout changé : le premier bébé, donc, et un déménagement en région parisienne. Le grand saut dans l’inconnu, un peu mouvementé !

La proximité de la région parisienne et un bilan de compétences  pendant ma grossesse me rapprochent à nouveau d’une passion que j’avais dans mon adolescence et qui s’était un peu étiolée depuis : les parfums.

Début d’été 2013, on s’installe dans une petite maison avec un jardin, Petite Chérie a 10 mois, elle se porte bien, nous sommes heureux en famille. J’ai sniffé mes premiers parfums de niche, je suis tombée sous le charme de l’Eté en Douce, et les tilleuls qui ornent mon trajet maison-boulot (parcouru à pied, luxe suprême en région parisienne) sont en fleurs et sentent exactement comme ce parfum. Je n’avais pas craqué tout de suite, à l’époque, et j’ai bien fait : j’ai mûri ma décision d’achat et ce parfum m’a beaucoup marquée, du coup. Et avec le rappel odorant des arbres, il a signé une période de ma vie apaisée, heureuse, sereine.

5846018597_5e51da5262_b

Merci à Olivia Giacobetti pour ce magnifique parfum.

  • Marque : L’Artisan Parfumeur
  • Parfumeur :  Olivia Giacobetti
  • Année de sortie : 2005
Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Avis parfums, Madeleines de Proust. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour L’été en douce : Parfum de bonheur

  1. Inthemood dit :

    Oh joli billet ! A te lire J’imagine totalement le mélange de sensations, souvenirs, émotions et odeurs…
    Tu travaille dans le parfum aaricia ?

    J'aime

  2. erynie_cle dit :

    Bonjour Carole!

    Comme ta description est tendre, et jolie… C’est fou de voir comme l’on peut associer des moments heureux ou tristes à un parfum.
    D’ailleurs, je me demande s’il existe des « supersiticieux du parfum », qui pensent que porter telle fragrance tel jour leur rendra leur journée plus jolie… Ou pas. :-).

    Gicobetti a aussi fait un autre tilleul, très joli, mais tu dois le connaître : c’est celui du parfum d’Orsay.

    Et je crois bien qu’elle est aussi à l’origine de l’eau Baptiste, chez IUNX. Tous les trois des instants de grâce, de légèreté, de pureté.

    Ah comme c’est joli, un parfum au tilleul, quand c’est si bien fait!

    Encore merci pour tes si beaux articles, que je ne commente pas souvent mais que je lis toujours.

    De gros bisous.

    C.

    J'aime

    • Aaricia dit :

      Ah oui je connais les 3 mais je dois avouer que seul l’Eté en douce me touche. L’eau baptiste, je la trouve un peu lourde, limite grasse, et le tilleul d’Orsay, je le trouve au contraire très… pointu, astringent. L’été en douce est le plus doux et probablement le plus adapté à mon caractère et, comme le dit si joliment Inthemood, ce mélange de « sensations, souvenirs, émotions… »
      Merci de ton commentaire. Bisous !

      J'aime

  3. Lizzie dit :

    Mais que c’est joli Carole !

    N’est-ce pas toi qui un jour avais trouvé à un de mes commentaires sur BT un air d’artiste ? Mais c’est toi l’artiste, Carole, tes billets sont des merveilles de douceur, de confiance, ils sont remplis de l’air frais du matin calme aussi, avec tes photos toujours si bien choisies, de petites bulles de bonheur.
    J’adore te lire, c’est si doux…
    Longue vie à Olfaction(s) !

    J'aime

  4. Laure B. dit :

    Que c’est beau et émouvant. Félicitations pour ta belle plume. Merci beaucoup Carole !

    J'aime

  5. Isabelle dit :

    Je vois que nous avons répondu au même questionnaire … 😉 Cette même question m’avait bloquée un moment, non pas parce que je ne savais pas quoi répondre, mais parce que je ne savais pas lequel choisir … et curieusement, j’ai moi aussi évoqué une odeur qui m’a accompagnée pendant les mois suivant la naissance de mon premier enfant (le muguet de Diorissimo, pour tout te dire).
    Quand au tilleul, il me ramène bien plus loin, lorsque j’étais à l’école primaire. L’odeur des tilleuls était celle du début des grandes vacances, le bonheur absolu à cet âge-là … Curieusement, c’est une odeur que j’ai un peu de mal à porter, mais le Tilleul d’Orsay en parfum d’intérieur, c’est parfait !

    J'aime

  6. Ping : Passer un niveau – Le Nez Bavard et réflexion sur les muscs | Olfaction(s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s