L’odeur du bébé

Je vous traduis ici un texte (en anglais) trouvé sur le net, que j’ai adoré… 

Maintenant que mes enfants sont des ados, je n’ai plus trop d’occasion de sniffer des bébés. Pour ceux qui ont des enfants, vous voyez de quoi je parle ?

Avant que les enfants commencent à sentir le beurre de cacahuète et la crasse, ils sentent vraiment bon. Comme des bulles au lever du soleil. Bon, pas juste après avoir vomi ou rempli leur couche, évidemment. Mais pour ces heures (ou minutes) entre deux, après un bain, quand ils sentent juste le savon et le bébé, c’est un peu un paradis olfactif.

Quelquefois, quand vous êtes dans les affres de l’éducation, vous oubliez de vous arrêter 5 minutes et de sniffer votre bébé. C’est dommage, car le stade qui sent bon est très fugace, et avant que vous vous en rendiez compte, il est remplacé par des odeurs franchement moins agréables, comme l’haleine du matin et les odeurs corporelles. C’est la raison pour laquelle la première chose que font beaucoup de gens quand on leur passe un bébé est de le renifler. Une profonde inspiration le nez dans les cheveux.

Bien qu’heureuse de voir toute ma famille pour Thanksgiving, j’étais particulièrement excitée à l’idée de tenir le nouveau bébé. Ça faisait longtemps que je n’en avais pas sniffé un bon et j’avais l’intention de passer le plus de temps possible avec ma nouvelle nièce dans les bras. Ayant des enfants de 1 et 3 ans, ma belle-sœur était plutôt contente de se décharger du bébé et de prendre une pause pendant que le reste de la famille, chacun son tour, tenaient et sniffaient ses enfants.

« OK, qui veut le bébé ? » demanda-t’elle en proposant le bébé à la ronde.

Mon autre belle- sœur et moi nous précipitâmes sur le bébé. Elle attrapa le pied et récupéra une chaussette. Je le pris dans les bras de la mère et récupérai le bébé complet. Je l’installai dans mes bras et collai immédiatement mon nez sur ses joues.

Je pris une profonde inspiration et m’exclamai « hummmm ! Odeur de bébé ! »

Mon ado de fils me demanda : « Et tu t’attendais à quoi ? Qu’elle sente le chien ? »

Je lui jetais un regard torve.

« Les bébés sentent bon. Toi aussi tu sentais bon quand tu étais un bébé. »

« Je sens toujours bon ! »

« Non, tu sens le garçon. Le garçon ado. Une combinaison de chaussettes sales et de déo. Cette odeur plait uniquement aux filles ados et aux vendeurs de jeux vidéo. »

Il me jeta un regard. 

J’ajoutai : « Bon, c’est quand même moins pire que ce que tu sentais il y a quelques années ».

« Je sentais quoi ? »

« La bave de crapaud et le gras de pizza. »

Il demanda  » C’est quoi le problème ? »

 » Il n’y en a pas, si tu es un gamin de 10 ans ou un éleveur de crapauds ». Je souris au bébé sur mes genoux et respirai de nouveau ses joues.

« Et elle ? » demanda mon fils, en regardant sa soeur.

« Elle sent l’ado fille. Légèrement mieux que toi : un mélange de gloss à la cerise, de shampoing chewing-gum et d’eau de toilette à la framboise »

Il grimaça « Qui aime ce genre d’odeur ? »

« Les autres ados filles, je suppose. Et les abeilles ». « Mais rien de vaut l’odeur d’un bébé »

Il me regarda sans trop y croire.

« Tiens, essaye » lui dis-je, lui tendant le bébé.

Il la prit, mais juste au moment où elle passait de mes bras au sien, une énorme, fracassante, immonde explosion olfactive émana de sa couche. Il s’arrêta, glacé, avec le bébé puant au bout des bras, et regarda autour de lui, éperdu.

« OK. Tu n’as peut-être pas envie de la sentir là tout de suite », commentai-je.

« Je fais quoi ? » me demanda-t’il, paniqué.

« Eh bien tu vois, c’est ce qu’il y a de mieux dans le fait de sniffer le bébé de quelqu’un d’autre », lui répondis-je calmement en lui prenant le bébé des bras.

« Quand ils ne sentent plus aussi bon, tu les rends à leur mère ».

😀

13926685025_ff60a151a8_b (1)

Publicité de 1968 pour Johnson’s Baby Powder, Mother & Child, « Warm Clean Baby Smell »
Publiée dans Redbook magazine, November 1968, Vol. 132, No. 1

De mon côté, je suis encore dans l’âge magique. Ma fille sent le pain chaud. Brioché, parfois, quand elle transpire. Je partage l’avis de l’auteur du texte : c’est un paradis olfactif !

Et vous, vos enfants, ils sentent quoi ?

Références :

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article, publié dans Lectures, Madeleines de Proust, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’odeur du bébé

  1. Isabelle dit :

    C’est sûr, pour renifler les bébés, il vaut mieux le faire coté tête (moi aussi, je fourre direct le nez sur le haut de leur crâne)
    Les ados, bon, c’est variable mais quel que soit le sexe j’ai eu droit à l’odeur de dessous de bras – au petit déjeuner, c’est un peu pénible ; et la chambre, j’y rentre en apnée, le temps de foncer jusqu’à la fenêtre pour aérer la pièce (car mes vampires n’ouvrent même pas les volets, le soleil qui donne sur l’écran de l’ordi les indispose). Bref, c’est un autre monde…

    J'aime

  2. Sev dit :

    Oh oui ca sent trop bon les bebes!
    J’adore renifler ma fille 🙂

    J'aime

  3. Lizzie dit :

    Ahah ! Je serais bien incapable de me rappeler l’odeur exacte de mes bébés, cela ne me rajeunit pas… 😀 Voilà une odeur oubliée, même si je vois bien à quoi fait référence « l’odeur de bébé ». Et que personne ne me dise que cela me reviendra le jour où je serai grand’mère !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s