L’eau Egyptienne

Contrairement à mon petit voyage du côté d’Istanbul, je n’ai jamais mis les pieds en Egypte, et ma vision de ce pays est donc complètement fantasmée, et les photos qui l’illustrent ne sont pas de moi (sauf la dernière, prise…au Vietnam !). Pourtant, l’Eau Égyptienne me parait « coller » totalement à mon idée de ce pays.

Qu’est-ce qu’on attend d’une eau « égyptienne » ? Quelle odeur ont les pyramides ? Le sable chaud ? le Nil ?

Nile_N517266177_30554_627

(source : wikipedia commons)

L’intelligence de 5 Mondes, c’est d’y répondre par une description à la fois crédible et qui donne envie d’aller y mettre le nez. Parce que je sais pas vous, mais moi le Nil en crue, bon. Bof 😉

« Laissez-vous porter par cette première composition parfumée de l’Egypte Ancienne »

Pour réinterpréter la fragrance du Kyphi, philtre bienfaisant créé pour la première Reine-Pharaon Hatchepsout, Cinq Mondes a fait appel à Olivia Giacobetti, créatrice de parfum. De cette adaptation contemporaine est née l’Eau Egyptienne®, brume de soin mêlant harmonieusement de l’extrait de Fleur de Lotus aux vertus adoucissantes et 10 huiles essentielles aux bienfaits reconnus et éprouvés (Cumin, Rose, Menthe, Encens, Myrrhe, Lentisque, Jasmin….)

Ce philtre avait le pouvoir selon Plutarque « d’apaiser les tensions quotidiennes et d’égayer les songes ».

Ça donne envie, non ? On nous propose un retour aux sources du parfum, au Kyphi, ce premier parfum égyptien du temps des pharaons… Ainsi qu’une fragrance calme et reposante, ça fait pas de mal dans notre monde énervé…

Pour ma part, il y a une image qui me vient en tête, c’est celle du papyrus, car je l’associe à la fois à l’Égypte et à la couleur verte :

1001681-Papyrus

Pourtant, je vous le confirme après en avoir gardé un quelques années, cette plante ne sent rien, même en fleur.

Quand au lotus, je ne l’ai pas senti en vrai, mais je pense avoir une idée de son odeur, car j’aime en général les parfums qui en contiennent (Fleur d’eau de Rochas, ce si joli parfum, par exemple).

photo 546

Et sinon, elle sent quoi alors cette eau égyptienne ? C’est une « brume de soin » donc par essence une odeur assez ténue, mais qui a du caractère. Elle démarre par un côté aromatique et un peu piquant, mais rendu aquatique (pas salé ni « huitreux », hein, point de calone là dedans), je pense par le lotus, et la menthe, que j’associe au bord de l’eau.

Si les éléments mentionnés par 5 mondes sont tous naturels, je doute qu’il en soit de même pour la formule. L’odeur est transparente, toute en finesse, d’une telle légèreté que je vois mal, par exemple, un absolu de rose entrer dans la formule avec ses gros sabots (parce que la rose ça sent tellement fort, c’est tellement dense, quand on la sent en concentré, que j’ai du mal à la visualiser déliée). Je me trompe peut-être ! Je n’ai pas le secret de la formule et c’est uniquement mon propre a priori qui me dit cela.

A contrario, il me semble qu’il y a forcément des éléments naturels là-dedans, pour une raison simple : j’en suis à mon deuxième flacon, et j’ai noté une variabilité dans l’odeur. On reconnait bien sûr le parfum dans son ensemble, mais l’un est légèrement plus piquant et l’autre plus doux. Hors, les matières naturelles ont tendance à être plus variables que les matières synthétiques.

A son habitude, Olivia Giacobetti a le talent de réaliser une oeuvre qui met ses spectateurs sur les routes. C’est une conteuse, cette parfumeuse. Elle raconte des histoires, des lieux, avent un talent qui m’émeut. Très fort.

  • Marque : 5 Mondes
  • Nez : Olivia Giacobetti
  • Date de sortie : 2005
Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Avis parfums, Matières premières. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’eau Egyptienne

  1. inthemood dit :

    Ca donne envie tout ça !!! comme d’habitude !!! 😉
    Je ne connais pas cette eau Egyptienne, il faudra que je la sente un de ces 4 !
    et les photos si jolies donnent envie de beaux voyages….

    J'aime

  2. Laure B. dit :

    Je n’ai jamais essayé l’Eau Egyptienne et tu me donnes envie. Olivia Giacobetti a signé de magnifiques créations essentiellement pour des marques naturelles et bio.
    Merci pour cette invitation au voyage en Egypte !

    J'aime

  3. Isabelle dit :

    Ha ha ha, voilà un billet qui colle pile-poil avec l’un de mes derniers achats, puisque je viens juste d’en recevoir un flacon ! Quelle synchro !

    J'aime

  4. overose dit :

    Moi je ne la trouve pas si lègère cette eau egyptienne bizarement, je la trouve puissante comme le thé fumé lapsang souchong celui qu’on retrouve dans Tea for Two de l’Artisan Parfumeur. Et pour une eau de soin elle a une sacrée tenue. En tout cas elle est très sympathique et on peut la porter comme un parfum à part entière.

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : Odeurs croisées : Geranium Odorata / géranium d’Egypte | Olfaction(s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s