Odeurs croisées : Deux belles roses…

Une fois n’est pas coutume, j’ai profité d’une escale chez ma maman, qui adore les roses, pour réviser quelques classiques… Et je vous propose une revue poignet droit / poignet gauche de 2 belles roses…

J’ai souvent du mal avec cette note, à cause de deux écueils.

Le premier, assez simpliste, c’est que j’aime l’odeur des vraies roses, bien qu’elle varie beaucoup d’une variété à l’autre. Hors, entre l’odeur de la plante dans la nature, et l’huile essentielle ou l’extraction la plus pure, il y a souvent un pas, sinon un gouffre, et dans le cas de la rose, c’est un gouffre, et c’est frustrant. C’est vrai pour plein d’autres matières premières naturelles, d’ailleurs. La faute au procédé d’extraction, à la délicatesse de certaines molécules, probablement. Mais donc, pour me parler de rose avec succès, il faut, soit s’éloigner franchement de l’odeur de nature (et là ça peut me plaire), soit la reproduire avec exactitude (mais je n’ai pas encore trouvé le parfum qui colle).

Le second écueil, c’est que dans l’odeur de rose qui tente de reproduire la nature, il y a souvent quelque chose qui vire à l’acidité sur ma peau. Et pas que sur la mienne. Pour être exacte, c’est plutôt mon nez qui n’aime pas une odeur qui sent la rose un peu fanée, et c’est quelque chose que je retrouve quasi systématiquement dans les parfums qui parlent de rose.

Revenons à nos moutons.

A droite, Rose Barbare, de Guerlain, est un accord rose/patchouli que je trouve assez magistral, cependant, il reste assez monolithique, il n’a pas beaucoup d’évolution, mais comme l’odeur me plait, ça me convient assez bien, finalement. Même si l’évolution est faible, le parfum présente une multitude de facettes : fleuri un peu capiteux, des épices, des bois… Il a une bonne tenue et il ne présente à mon nez aucun des deux écueils cités plus haut.

C’est une rose veloutée, et assombrie par le patchouli (accord classique s’il en est) : dans mon imaginaire, elle ressemble donc à une variété que j’aime beaucoup (mais qui est peu parfumée), la rose Terracotta :

Photo 010

A gauche, Rose Velours, qui, elle, évolue beaucoup ! C’est une rose assez fraiche à l’ouverture, assez proche de la rose qu’on vient d’offrir, il y a une odeur de fleuriste là-dedans. Après, au bout d’une demi-heure, vient un moment que j’aime moins, le fameux deuxième écueil, un côté un peu acide qui correspond plus à la rose qui fane. Mais, comme je faisais le test sur le poignet, j’ai pu noter cette fois que ce passage est relativement court (d’habitude il me fait fuir). Au bout d’une heure et demie, 2 heures, on obtient un parfum qui s’est transformé vers un boisé assez rond, doux et un peu sucré et poudré. Ca me rappelle l’ouverture de la traversée du Bosphore, mais en plus ample et rond, assez dense. Ce fonds est vraiment très, très joli !!!

Voici une photo de rose qui lui « ressemble » dans mon imaginaire, je ne sais pas nommer la variété…

Photo 015

(Au passage, je remercie inthemood de m’avoir incitée à me pencher à nouveau sur ces deux jolies roses)

Les photos ont été prises aux roseraies des Jardins de Bagatelle et de l’Hay-Les-Roses.

Rose Barbare :

  • Marque: Guerlain
  • Nez : Francis Kurkdjian
  • Date de sortie : 2005
  • La rose Terracotta est une variété de chez Meilland 

Rose Velours :

  • Marque : Van Cleef & Arpels (Collection extraordinaire)
  • Nez : Antoine Maisondieu
  • Date de sortie : 2013
Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Avis parfums. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Odeurs croisées : Deux belles roses…

  1. Isabelle dit :

    Avec le printemps qui arrive, j’ai envie de roses un peu fraiches, mais pas des roses piquées au géranium (accord classique lui aussi, et qui parfois me fait fuir quand le géranium « pique » trop les narines …), plutôt une rose claire avec la tige et les feuilles, une rose un peu verte si tu préfères.
    J’ai dans mon panier :
    – Rose, de Paul Smith, ma rose de printemps par excellence, une rose allégée de pivoine et avec un soupçon de violette, un fond boisé léger. J’en ai toujours au moins 2 flacons d’avance tellement j’en consomme, mais vu le prix c’est tout à fait raisonnable
    – Rose Alexandrie d’Armani : là on ne joue plus dans la même gamme de prix, mais mon dieu qu’elle est belle ! Le mimosa lui apporte le coté printemps, et la bergamote le coté ensoleillé, j’adore cette rose !
    – Elizabethan rose de Penhaligon’s : de la rose de jardin, la vraie de vraie, probablement la reconstitution la plus « nature » de mes roses (et il y a du géranium qui ne pique pas le nez)
    – et j’ai aussi un décant d’une rose bien jolie de chez Goutal : Rose splendide, toute la tendresse d’une rose de printemps, un peu verte avec un effet « herbe tendre », vraiment une belle découverte !

    J'aime

  2. inthemood dit :

    Ah je confirme ce sont des très jolies roses ! Rose velours est magnifique et effectivement son fond est très agréable…merci à aaricia, isabelle et aussi lyslily pour leurs conseils inspirés 😉 !
    Et moi qui hésitais avec Rose en noir de miller harris, j’ai finalement craqué aussi dessus, et elle est bien belle ma foi aussi !!!
    Et l’autre que j’ai pu tester récemment est la rose du labo qui est très belle elle aussi, et pas du tout masculine comme pourtant le labo le revendique, plutot mixte…
    Ah… j’adore la rose… !!!

    J'aime

    • Isabelle dit :

      Ah, tu as pris les deux, finalement … J’ai les deux, et les apprécie quoique pour des raisons différentes, comme je te l’avais expliqué.
      Par contre, je ne connais pas Rose barbare – une lacune à combler, j’imagine, mais le coté rose-patchouli ne m’attire pas vraiment. De même, j’ai un peu de mal avec l’accord pourtant ultra-revu rose-oud (tu vois, Carole, on parle oud, finalement …)

      J'aime

      • Aaricia dit :

        Si tu veux un petit décant, je suis sûre que ma maman me laissera taper dans son flacon 😉

        J'aime

      • inthemood dit :

        Oui j’ai finalement craqué… 😉 en même temps elles sont différentes… cela ne fait pas doublon !
        Les roses oud j’aime bien quand même Portrait of a lady, mais bon quand même trop fort pour moi à présent, et rose oud by killian que j’avais trouvée très jolie quand je l’avais sentie … l’oud tout seul, bof, à part l’oud de mona di orio…
        J’ai super hâte de pouvoir sentir aussi la rose privée de l’artisan parfumeur….!

        J'aime

  3. Viviane dit :

    ah, sa majesté la ROSE, fleur mythique, incontournable qui ravit petits et grands, jeunes et moins jeunes, qui nous envoûte malgré les épines quand on les cueille, sublime au printemps, en été et même en automne !!! qui supplante la pivoine (sa cousine?) à la floraison trop brève…..

    J'aime

  4. Aaricia dit :

    Je vois que les roses vous inspirent plus que l’oud 😉

    J'aime

  5. Sandra GUEDJ dit :

    Coucou Aaricia, merci pour ce comparatif qui me permet de connaître ces 2 merveilles. Je ne suis pas fan de rose non plus sauf au détour d’une surprise olfactive quand je teste sans savoir que cette note y est présente.
    Beaucoup aimé ton article sur le Oud aussi et j’en ai quelques jolis dans mes placards sans savoir si la note est d’origine naturelle ou pas… J’irai sur le texte pour commenter directement

    J'aime

  6. overose dit :

    Sous le charme de la rose depuis quelques temps, j’ai fondu sur la Rose Barbare.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s