Ambre Nuit

  • Marque : Christian Dior (Collection Privée)
  • Nez : François Demachy
  • Date de sortie : 2009

Voici un parfum que je trouve « difficile ». Car complexe à appréhender, voire même complexe à apprécier, dans un premier temps…

La première fois que je l’ai senti, parmi les nombreux parfums de la collection, il ne m’avait pas sauté au nez. Pas trop plu, en fait. Une intuition me l’a fait tester sur peau, un jour qu’au goulot il m’a intriguée. Depuis, c’est le grand amour entre nous !

La difficulté, si j’essaye de l’analyser, tient, je crois, aux notes de tête de ce parfum. C’est raide, comme la première gorgée d’un alcool fort ! La bergamote de la pyramide officielle me fait gentiment rigoler : pour moi, la note de tête, le truc qui me saute au nez, une fois n’est pas coutume, c’est le patchouli. D’habitude, il est plutôt classé dans les notes de fond, mais dès l’ouverture, il y a un aspect très vert (foncé, sous bois), très crissant, légèrement discordant, que j’associe à l’odeur du patchouli. Je me trompe peut-être complètement ? Car (presque) personne n’évoque ça, dans ce que je lis sur le web…

La pyramide officielle évoque ensuite la rose (turque, donc celle qui est légèrement vineuse). Pas de bol, mon nez pas très éduqué ne la sent pas non plus :-D… Enfin, je la devine, mais j’ai triché pour la trouver, puisque j’ai lu la pyramide ! En fait, cette odeur de rose très vineuse, très « raide » aussi finalement, ce n’est pas du tout l’idée que je me fais de l’odeur de la rose, que j’associe à quelque chose de plus doux, plus fruité, finalement plus naturaliste : les « roses anglaises » chères à ma maman ! Du coup, la rose présente dans Ambre Nuit, qui n’a rien à voir avec ces roses anglaises, ne m’évoque pas la rose, mais une fleur bien plus sombre et narcotique (ce qui finalement va bien avec le nom du parfum).

Enfin, on arrive dans le fond du parfum, qui dure des heures et qui m’enchante particulièrement. L’ouverture se calme sans se faire oublier complètement, et on arrive sur une odeur plus confortable, plus facile à porter, en moins d’une heure. Ambre Nuit est l’un des parfums qui se re-révèle le plus lors de la douche du soir : ses notes de fond, très fondantes, cet ambre très chaud (assez proche de Ambre Narguilé), explosent littéralement à mes narines ! Alors que le parfum avait presque disparu, c’est une sensation fort agréable.

Sources :

blog kafkaesque, en anglais (finalement pas si loin de mon ressenti, il sent aussi le patchouli au début)

Avis basenotes, en anglais aussi

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Avis parfums. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ambre Nuit

  1. Viviane dit :

    Analyse très détaillée, très précise comme d’hab; j’avoue que pour moi j’aime surtout le plaisir de sentir bon, longtemps? (pas toujours évident dans la durée selon les peaux) surtout lorsque ma fille apprécie et reconnaît mon odeur parfumée avec un câlin dans le cou 😉

    J'aime

  2. Ping : Odeurs croisées : Bois d’Argent / Bois d’Iris | Olfaction(s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s