Graals olfactifs et Madeleines de Proust

Entre perfumista on parle souvent de « graal(s) parfumé(s) ».

Mais qu’est-ce c’est donc que ça ?
Facile, c’est une idée de parfum « parfait » ou quasi, qu’on a dans la tête et pas senti en odeur, réellement. Un concept. Un fantasme. Mais odorant.

« Le parfum« , le livre culte de Patrick Süskind, a largement contribué a fixer cette notion dans l’imaginaire collectif.

El-perfume

Le ou les graal(s) peuvent se décliner en, par exemple « fleuri parfait », « cuir ultime » suivant sa famille de prédilection.

D’un autre côté, on a le concept des Madeleines de Proust (pas la peine de vous faire un cours sur le sujet, ce blog parle de Proust bien mieux que moi…). Là, on n’est pas forcément (voire pas du tout) dans le parfum, mais plutôt dans des souvenirs olfactifs, parfois fugaces, mais qui ont marqué.

De mon point de vue de consommatrice, je n’ai pas forcément envie de chercher le graal. Pourquoi ? Parce que mes plus belles découvertes sont des surprises ! Des trucs qui m’ont pris au dépourvu, que je n’imaginais pas, que je ne cherchais même pas, m’ont attrapée et transportée au détour d’une mouillette testée un peu par hasard, ou sur la foi d’un avis parfum lu sur le net. Des exemples : Ambrette 9 (Le Labo, un article en préparation…) ou Let me Play the Lion (Les Nez). Je crois que c’est ce que j’aime le plus dans la parfumerie de niche. La surprise.

Ceci dit, j’ai quand même trouvé un graal que je cherchais depuis longtemps : LA Vanille. Je vous en parlerai dans un prochain billet. Quand à mes madeleines à moi, mon précédent billet en était une… Et j’en ai quelques autres en rayon !

Et vous, quels sont vos graals, et quelles sont vos madeleines, si vous en avez ?

Madeleines_de_Commercy

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article, publié dans Graals olfactifs, Madeleines de Proust, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Graals olfactifs et Madeleines de Proust

  1. Lizzie dit :

    Quand j’ai commencé à m’intéresser plus sérieusement aux parfums, c’était pour remplacer un parfum discontinué, MON parfum (je n’en portais qu’un alors, cela me fait bien rire aujourd’hui !), je pensais qu’à force de recherches, je trouverais ce Graal. J’étais partie sur deux matières dont je raffolais, le jasmin et le vétiver.
    Mais en fait j’ai vite compris, au fil des découvertes, que bien d’autres matières me ravissaient, bien d’autres compositions, et que le Graal, c’était d’avoir ouvert la boîte de Pandore des parfums !

    J'aime

  2. Bardou viviane dit :

    le mien est la rose (anglaise de préférence) ou la pivoine ou encore la jacinthe

    J'aime

  3. Laure B. dit :

    Je peux peut-être trouver le graal dans une famille de parfums, mais le graal toutes familles confondues, ce n’est pas vraiment réalisable. J’y ai cru à de nombreuses reprises, mais cela n’a pas marché…

    J'aime

  4. bibalupa dit :

    Je n’ai jamais été fidèle en parfum,mais je cherche toujours celui qui me fera chavirer, je le vois sombre, avec de l’encens mais quoi d’autre? je ne l’ai toujours pas rencontré et ne le rencontrerai peut être jamais mais en le cherchant je m’ouvre à des familles olfactives que je fuyait et fait de nombreuses découvertes 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s