L’heure bleue

Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours cette chanson en tête en même temps que l’odeur de l’Heure Bleue…

Je te dirai les mots bleus, ces mots qu’on dit avec les yeux…

Peut-être parce que cette chanson joue dans le même registre que l’odeur de l’Heure Bleue, un peu surannée mais très « mélodique » (je suis plus attentive à la mélodie qu’au rythme, dans les chansons…)

L’Heure Bleue ne ressemble pas à mes autres parfums. A part peut-être un peu à Mitsouko avec qui elle partage, outre la fameuse « Guerlinade », ce côté « charme daté ». J’avoue plutôt aimer les parfums modernes, moins denses, plus puristes, voire minimalistes, dans leur approche.

Peynet_Le feul T1

Voici une illustration, en images, de quelque chose de moderne, de ciselé, un peu comme les parfums d’Ellena ou de Giacobetti, mes parfumeurs préférés. C’est un dessin que m’a fait un auteur de BD (Peynet sur la série Le Feul). Vous noterez, et c’est là que réside à mon sens une partie de la magie de l’artiste, que le contour du visage n’est pas complètement dessiné (la joue droite n’est que suggérée). Ce qui est moins visible, mais qui est tout aussi magistral, c’est qu’un seul outil extrêmement simple est utilisé dans ce dessin : il a été fait entièrement au bic noir. A rapprocher de l’épure des matières premières revendiquée par Ellena.

Mon attirance pour l’Heure Bleue date de l’adolescence (tardive), et contrairement aux autres parfums que j’ai portés à cette période, elle ne s’est pas démentie. C’est un parfum qui reste à part. Difficile de dire pourquoi. Mais clairement, on n’est pas dans l’épure mais plutôt dans le foisonnement contrôlé. Tout est parfaitement imbriqué pour former un parfum d’une cohérence et d’un équilibre absolu.

Voici une illustration (source : wikipedia) qui me parle de l’Heure Bleue comme le dessin précédent me parlait des compositions que je dis « modernes ». C’est une toile d’Henri Martin, un de mes peintres préférés, dont j’ai vu d’immenses tableaux au Capitole à Toulouse : la composition ne prend sens qu’en prenant suffisamment de recul ; de près, ce sont des touches de couleur sans trop de signification… Voilà l’Heure Bleue, grandiose, dense, classique, magnifique.

Que restera-t’il des parfums dont nous parlons dans 100 autres années ?

Publicités

A propos Carole

Blogueuse Olfaction(s)
Cet article a été publié dans Avis parfums, Madeleines de Proust. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour L’heure bleue

  1. Isabelle dit :

    Bon anniversaire Carole !

    Ce tableau restitue bien l’ambiance associée à l’Heure bleue. Pour moi, ce parfum reste mentalement associé aux odalisques de la peinture du XIXe siècle, comme celle d’Ingres ou de Delacroix, qui ne sont pas si différentes de celle de ton tableau, en fait …

    Aimé par 1 personne

  2. Laure B. dit :

    Je ne suis pas parvenue à m’approprier l’Heure Bleue jusqu’à présent. Merci beaucoup Carole pour ce beau billet et joyeux anniversaire !

    Aimé par 1 personne

  3. Lizzie dit :

    Très joli billet !
    Pour moi, l’Heure Bleue, c’est ce superbe tableau de Peder Severin Krøyer, « Soir d’été sur la plage, au sud de Skagen », et toute la douceur et la nostalgie qu’on y sent :

    Aimé par 1 personne

  4. nounousandra dit :

    Je dois être une des seules qui n’apprécie pas l’heure bleue. Je ne sais pas il y a quelque chose qui me dérange quand je la porte. Pourtant j’ai essayé plusieurs fois, grace à un décant, mais je ne ressens vraiment rien…

    J'aime

  5. Ping : Passer un niveau – Le Nez Bavard et réflexion sur les muscs | Olfaction(s)

  6. Ping : Lecture : Journal d’un parfumeur | Olfaction(s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s